Atlas des intégrations régionales. Euro-Méditerranée, Asie orientale, Amérique du Nord

Cet atlas compare l’intégration euro-méditerranéenne à celle des autres grandes régions du monde, notamment l’Alena et l’Asie orientale, car on ne comprend les territoires qu’en les comparant. Il se limite à la géographie des échanges économiques des pays composant ces régions, à travers quelques grands indicateurs : commerce, investissement, migrations. D’autres approches seraient nécessaires pour compléter l’analyse, comme l’étude de la convergence ou divergence des structures économiques de ces pays. Mais cette géographie des échanges donne déjà de précieux enseignements, comme le contraste entre la rapidité de l’intégration asiatique et la lenteur de celle qui a lieu en Méditerranée. Elle montre tout de même que les bases d’une intégration euro-méditerranéenne sont solides, que les « voisinages » restent stratégiques pour l’économie européenne, et que la profondeur historique des migrations entre les deux rives de la Méditerranée est le plus puissant facteur de leur rapprochement.

Réalisé pour le compte d’Ipemed, cet atlas a mobilisé les bases de données internationales mises sur pied dans le cadre de programmes de recherche universitaires, notamment le programme européen « ESPON ». L’auteur remercie particulièrement les équipes de recherche engagées dans les projets ESPON « Territorial Impact of Globalization for Europe and its Regions – TIGER » et « Integrated Territorial Analysis of the Neighbourhoods – ITAN ». Il remercie les éditions Autrement qui ont autorisé l’usage de certaines des cartes publiées dans l’« Atlas de la grande Europe – économie, culture, politique ».


Auteur :
Pierre BECKOUCHE, Conseiller scientifique Ipemed.


SOMMAIRE

  1. Les grandes « régions » mondiales : une notion plébiscitée mais à préciser
  2. Commerce
  3. Investissements directs étrangers
  4. Migrations et remises migratoires
  5. Conclusions stratégiques
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page