Identification anonyme de gazelles en Tunisie pour la coproduction

Né du partenariat avec le Ministère du Développement de l’Investissement et de la Coopération Internationale (MDICI) et l’Agence Nationale de la Statistique (INS) tunisiens, et avec le concours de l’Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives (ITCEQ), le rapport « Identification anonyme de gazelles en Tunisie pour la coproduction » s’inscrit dans la continuité des travaux initiés par l’IPEMED et ses partenaires dans le cadre de l’Observatoire de la coproduction en Méditerranée et du programme dédié à l’industrialisation du Nord de l’Afrique.

Le concept de coproduction, défendu depuis plusieurs années par l’IPEMED, s’articule autour de plusieurs volets : abandonner l’approche éculée qui consiste à considérer les entreprises du Sud comme de simples sous-traitants, et donc les considérer comme des partenaires ; les faire monter en gamme en partageant les savoir-faire et la chaîne de valeur entre entreprises partenaires du Nord et du Sud, c’est-à-dire contribuer à l’amélioration de la position des entreprises (et en particulier des PMI/PME) du Sud dans les chaînes de valeur mondiales et régionales ; (re) devenir compétitifs ensemble sur le marché régional (Afrique – Méditerranée – Europe – AME) puis mondial et y (re) conquérir des parts de marché ; adhérer au principe de responsabilité économique, sociale et environnementale. Avec en toile de fond, la création d’emplois, au Nord comme au Sud de la Méditerranée.

C’est dans cette perspective que le présent rapport propose, sur la base des données disponibles, une sélection anonyme de PMI/PME tunisiennes à fort potentiel appelées « gazelles », du régime onshore » qui, compte-tenu de leurs performances, pourraient être bénéficiaires d’une démarche de coproduction avec des entreprises européennes. Au total, ce sont plus de 240 « gazelles » tunisiennes qui ont été isolées de façon objective et anonyme sur la période de 2008-2015, et qui pourraient bénéficier d’une politique de coproduction dans l’industrie.

A partir des résultats obtenus, les auteurs du rapport, J.-L. Reiffers, S. Mouley, D. Ivanov, C. Laî Tong et V. Roger, formulent plusieurs pistes de prolongement de l’étude ainsi que des recommandations qui pourraient potentiellement être mises en œuvre par le gouvernement tunisien et en particulier le MDICI, en lien avec l’IPEMED, dans le cadre d’une politique nationale de coproduction avec des entreprises européennes. Une réunion de restitution de ces résultats, qui a eu lieu le 11 décembre 2018 à Tunis, a d’ailleurs été l’occasion pour l’ensemble des participants de confirmer la pertinence d’une telle démarche.


Auteurs :
Jean-Louis Reiffers
Doyen honoraire de la Faculté des Sciences Economiques de l’Université d’Aix-Marseille,
membre du Comité scientifique de l’IPEMED
Sami Mouley
Professeur à l’Université de Tunis El Manar
Dmitry Ivanov
Data scientist (Paris)
Charles Laî Tong
Ingénieur de recherche au CNRS (Aix-Marseille)
Véronique Roger
Consultante internationale entreprises (Paris)
Sous la coordination de :
Jean-Louis GUIGOU, Président de l’IPEMED
Noureddine HAJJI, Président de l’IPEMED Tunisie
Kelly ROBIN, Responsable des projets de l’IPEMED


Afficher plus
Bouton retour en haut de la page