L’Europe et la Méditerranée : propositions pour construire une grande région d’influence mondiale

Le Comité d’orientation politique d’IPEMED présente a la Commission politique de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (AP – UPM)  ses propositions pour construire une grande région méditerranéenne

Abderrahmane Hadj Nacer, ancien gouverneur de la Banque d’Algérie et Carmen Romero, membre de la délégation Maghreb du Parlement européen, tous deux co-présidents du Comité d’orientation politique d’IPEMED, ont présenté ce jour, devant la commission Politique de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (AP-UPM), les conclusions du rapport commandé en février 2013 au Comité d’orientation politique par le Président du parlement européen et président en exercice de l’AP-UPM, Martin Schulz, sur la refonte des relations euro-méditerranéennes. 

Ce rapport intitulé « l’Europe et la Méditerranée : propositions pour construire une grande région d’influence mondiale », offre des pistes de réflexion et de collaboration concrètes pour construire une grande région intégrée, durable et solidaire.

Le défi du renouvellement se pose aux pays du Nord comme aux pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée. Pour le relever, les auteurs proposent une nouvelle approche basée sur quatre éléments fondamentaux : 

  • Fonder toute construction commune en lien avec les sociétés : faire la Méditerranée avec et pour les méditerranéens ;
  • A partir des dynamiques concrètes – culturelles, économiques, politiques sociales – qui s’engagent sur le terrain, accepter le principe de mise en œuvre de projets à géographie variable ;
  • Rééquilibrer les relations sur une base réellement égalitaire : le temps du surplomb du Nord sur le Sud est terminé ;
  • Conforter la « Méditerranée des projets », car les projets, intelligibles par les sociétés, exigent un travail en commun permettant de raffermir la confiance.

Une démarche en deux temps est préconisée :

Du concret pour l’horizon à court terme, porté par la mise en œuvre de projets euro-méditerranéens, notamment :

  • Faire de la sécurité générale le socle d’un pacte de confiance : sécurisation des investissements, des approvisionnements énergétiques, de l’accès à l’eau potable, sécurité alimentaire, protection civile etc. ;
  • Affronter ensemble et réprimer la question des captations illicites en assurant la traçabilité de l’argent issu de la corruption ou du narcotrafic notamment.
  • Favoriser l’intégration économique régionale par des filières productives communes;
  • Fonder la « Communauté euro-méditerranéenne de l’énergie »
  • Créer une Banque de développement pour la région ;
  • Construire un espace intégré de la connaissance, en soutenant des programmes de recherche communs et la mobilité des chercheurs ;
  • Penser sereinement la question des mobilités : notamment en passant d’une approche administrative et sécuritaire des migrations à une approche économique des mobilités ;
  •  Relever ensemble les défis environnementaux, terrain privilégié pour construire des biens publics à l’échelle de la région.

« La construction d’une vision commune stratégique pour le long terme : en installant un forum permanent, de dialogue entre l’Europe et les pays arabes, la « Conférence sur la solidarité et la coopération entre l’Europe et les pays arabes« 


Auteurs :
Abderrahmane HADJ NACER et Carmen ROMERO
Co-présidents du Comité d’Orientation Politique d’Ipemed


Afficher plus
Bouton retour en haut de la page