Nos objectifs

Cinq objectifs :

–        Mobiliser dans la durée l’opinion publique européenne et les décideurs. Faire comprendre que nos intérêts réciproques passent par notre intégration régionale.

–        Elaborer des propositions de politiques publiques et de projets pour la Commission européenne, l’Union Africaine, pour les ministères nationaux, sur les interconnections des réseaux, l’harmonisation des normes, les régulations régionales, etc.

–        Exprimer la voix des entrepreneurs, qui sont sans cesse plus nombreux à avoir conscience de leur rôle stratégique sur le plan social, environnemental et géo-économique.

–        Construire une interaction forte entre les milieux professionnels qui restent trop cloisonnés, en s’appuyant sur les trois instruments de la Verticale : le réseau des think tanks et des centres de recherche, le cercle des entrepreneurs, le collège des politiques (“Forum des Sages”), pour promouvoir des projets concrets.

–        Constituer un réseau des jeunes décideurs (femmes et hommes) à fort potentiel, à travers des séminaires de courte durée, rassemblant un petit nombre de créateurs actuels et émergents de premier plan, venus de tous les milieux professionnels de l’AME.

Notre valeur ajoutée

L’intégration régionale Afrique-Méditerranée-Europe

–        Il s’agit de retrouver, ensemble, notre souveraineté sanitaire, alimentaire, énergétique, économique et technologique avec des relocalisations et le compactage de chaînes de valeurs, afin de tirer parti de la dimension, de la proximité, et de la complémentarité de l’ensemble Afrique-Méditerranée-Europe.

Une approche économique large, fondée sur la coproduction

–        Une économie innovante, socialement inclusive et écologiquement durable, au lieu de la rente.

–        La coproduction, en associant les partenaires du Nord et du Sud dans des chaînes de valeur communes y compris pour leurs segments stratégiques ; l’optimisation de l’appareil de production en tirant parti de ces complémentarités géographiques ; la convergence des normes.

Un outil

–        autonome par rapport aux institutions, défendant l’intérêt général, indépendant des administrations et des partis politiques

–        paritaire entre Nord et Sud, dans sa composition et sa gouvernance

–        décloisonnant les milieux professionnels scientifiques, associatifs, de l’entreprise, politiques

–        travaillant dans la durée et s’appuyant sur la prospective pour proposer des projets concrets durables, utiles aux populations et aux territoires locaux.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page