Vers un marché maghrébin du médicament

Depuis 2011, IPEMED a mis la santé au cœur de sa réflexion sur l’intégration économique méditerranéenne. Un premier état des lieux des systèmes de santé a été réalisé avec la collaboration de spécialistes reconnus de santé publique issus de ces pays. Cette réflexion a été poursuivie par une analyse sur le médicament, qui demeure primordial dans la réflexion politique sur l’organisation du système de soins.

Le secteur pharmaceutique aux pays du Maghreb est en pleine évolution. Même si l’organisation et le développement sont différents d’un pays à l’autre, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie ont réussi, en peu d’années, à développer une industrie pharmaceutique qui leur permet aujourd’hui de couvrir une grande partie de la consommation locale. Mais, c’est au Maroc où les résultats les plus significatifs en termes de couverture nationale et d’exportation sont observés.

Les industries pharmaceutiques marocaine et tunisienne respectent les normes internationales. Elles sont aujourd’hui classées au sein de la zone Europe pour les standards de qualité. Les trois pays du Maghreb ont doté le marché du médicament d’une législation spécifique et lui ont donné une assise réglementaire que dans certains cas est importante, même si des différences existent quant à leur dégrée d’application. Ils disposent tous de procédures plus au moins adaptées en matière d’enregistrement, de distribution et de contrôle de ce produit hautement sensible. Ils ont également un système d’achat de médicaments centralisé qui est assuré par différentes institutions (ministère de la Santé, pharmacie centrale, etc.).

De plus, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie encouragent la production locale du médicament générique dans une optique de baisse des coûts des soins et de meilleur accès au médicament. Cependant, malgré les différentes mesures menées pour favoriser leur fabrication, le développement des médicaments génériques reste limité pour diiférentes raisons. Autre problème soulevé est celui relatif à l’absence d’activité de la recherche et d’innovations technologiques, notamment en Algérie. Le Maroc et la Tunisie ont mis en œuvre des mesures juridiques et financières pour promouvoir la recherche et le développement.

Pour développer une plus grande intégration du marché du médicament et de la filière de production à l’échelle maghrébine, objet premier de ce rapport, des exemples d’intégration sont détaillés. Enfin, sur la base des monographies  ainsi que les obstacles et les atouts liés à l’intégration des marchés, des recommandations sont proposées afin d’impulser le secteur pharmaceutique dans la région. Il s’agit notamment de :

  • mettre en place, au niveau régional, des organismes professionnels supranationaux susceptibles d’assurer une harmonisation de la réglementation de la procédure d’achat en commun des médicaments, des vaccins et des sérums ; de veiller à la bonne qualité des productions locales ; d’élaborer un plan de développement des infrastructures de base pour l’industrialisation des médicaments ;
  • mettre en place un secrétariat permanent afin d’assurer une coordination régionale pour les achats en commun de médicaments et un plus fort développement de l’industrie pharmaceutique ;
  • renforcer le lien entre les différentes facultés de pharmacies des pays maghrébins, les ordres des pharmaciens, les sociétés savantes et tous les professionnels du secteur pharmaceutique ;
  • harmoniser le cadre réglementaire d’enregistrement et de contrôle des médicaments et mettre en place un réseau de laboratoires de contrôle qualité ;
  • développer la coopération maghrébine en matière de production des médicaments (notamment des génériques) ;
  • débuter l’intégration par la production des vaccins, des produits d’oncologie, des sérums et des médicaments issus de la biotechnologie ;
  • mettre en place une association indépendante des fabricants de médicaments afin que l’industrie pharmaceutique puisse bénéficier d’un espace d’échange scientifique, commercial et industriel au Maghreb ;
  • organiser des ateliers, des réunions et des séminaires sur les procédures d’harmonisation de l’enregistrement et du contrôle des médicaments.

Auteurs :
Mohammed Wadie Zerhouni
L.  Asma El Alami El Fellousse


TABLE DES MATIERES

  • LA DÉMARCHE « SANTÉ EN MÉDITERRANÉE » MENÉE PAR IPEMED
  • AVANT PROPOS
  • RÉSUMÉ
  • INTRODUCTION
  • Le marché des médicaments au Maghreb :
    • Le marché des médicaments en Algérie:
      • L’organisation du marché
      • La demande et ses caractéristiques
      • L’offre des médicaments
      • La recherche et l’innovation
    • Le marché des médicaments Au Maroc:
      • L’organisation du marché
      • La demande et ses caractéristiques
      • L’offre des médicaments
      • La recherche et l’innovation
    • Le marché des médicaments en Tunisie:
      • L’organisation du marché
      • La demande et ses caractéristiques
      • L’offre des médicaments
      • La recherche et l’innovation
  • Pour une plus grande intégration maghrébine du marché du médicament et d’une filière de production
    • Les complémentarités entre les marchés des médicaments au Maghreb
    • Les obstacles et les atouts liés à l’intégration par le marché et par la production:
      • L’intégration par le marché
      • L’intégration par la production
    • Recommandations et pistes de solution
  • CONCLUSION
  • RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
  • ANNEXES
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page