Stratégie UE-Afrique – Jutta Urpilainen – Josep Borrell : Près 40 milliards d’euros fléchés vers le Continent et désignation d’un envoyé spécial pour la jeunesse

Dans le discours qu’elle a prononcé devant le Parlement européen, jeudi 25 mars, à l’occasion de la présentation de la résolution sur la nouvelle stratégie UE-Afrique, Jutta Urpilainen, la commissaire aux partenariats internationaux – qui s’exprimait aussi au nom de Josep Borrell, Haut Représentant et vice-Président de la Commission , a mis en exergue plusieurs points de la nouvelle relation à co-construire entre les deux continents, et dont nous rapportons ici l’essentiel, sous forme de verbatim.

Sur le financement

 « Une part non négligeable de près de 40 milliards d’euros mobilisés pour soutenir les pays partenaires est allée à l’Afrique. (…)

Sur la crise sanitaire

 « Les livraisons de vaccins COVAX ont maintenant lieu à travers le continent. Nous continuons également d’appuyer le renforcement des systèmes de santé et les stratégies nationales de vaccination. Et nous explorons comment renforcer les capacités de fabrication et de production locales en Afrique dans le contexte de notre budget pour l’action extérieure. (…)

« La crise a révélé l’urgence des cinq piliers de la stratégie et la nécessité de rationaliser le développement humain dans l’ensemble du partenariat.

Sur la « communication conjointe » UE-Afrique

 « Les priorités exposées dans notre communication conjointe et dans ce rapport devraient nous aider à mener une reprise mondiale durable et inclusive, en liant les objectifs de développement durable à l’investissement et à l’allégement de la dette.

Sur les actions communes

 « Ces zones peuvent être des opportunités gagnant-gagnant pour l’Afrique et l’Europe qui profitent à la fois aux personnes et à la planète.

« Nous pouvons lutter contre le changement climatique et la dégradation de l’environnement, inverser la perte de biodiversité et garantir la sécurité alimentaire, tout en nous concentrant sur la création d’emplois, le développement humain et une approche globale de la migration.

Sur l’inclusion et les droits

 « De même, en matière de numérisation. Si nous comblons la fracture numérique en Afrique, il existe un énorme potentiel pour favoriser l’inclusion.

« Ce faisant, nous devons continuer à promouvoir la démocratie, les droits de l’homme, la bonne gouvernance et la paix et la sécurité en tant que conditions préalables au développement durable.

Sur les femmes et les jeunes

 « En guise de dernier point, permettez-moi de saluer l’approbation par votre rapport de notre vision commune de l’appui aux femmes et aux jeunes. (…)

« De même, répondre à la demande croissante de la main-d’œuvre jeune et dynamique d’Afrique en investissant dans l’éducation, la formation et les compétences est essentiel dans un monde post-pandémique. J’ai notamment décidé d’augmenter le financement de l’éducation de 7 % à au moins 10 % de notre budget.

« Mais nous devons nous engager avec les jeunes en Afrique pour nous guider dans le processus.

« C’est l’une de mes priorités personnelles et je suis heureux d’annoncer que j’ai lancé un comité de résonance jeunesse et que je nommerai un envoyé spécial pour la jeunesse. »

Lien vers la vidéo du discours : https://swll.to/TLqH6

La commissaire aux partenariats internationaux Jutta Urpilainen durant son discours devant le Parlement européen, le 25 mars 2021. © Capture vidéo.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page