La formation en Méditerranée dans l’Énergie et le Développement durable

Dans ce nouveau palimpseste, IPEMED dresse un état des lieux de l’existant et des besoins en matière de formation en Méditerranée dans les domaines de l’Energie et du Développement durable.

L’énergie est le domaine dans lequel la construction euro-méditerranéenne est la plus avancée, la plus profonde et la plus stratégique. Lorsqu’on observe une carte énergétique détaillée du Bassin méditerranéen, on est impressionné par le nombre d’infrastructures pétrolières, gazières et électriques reliant les deux rives, qui se multiplient et se renforcent.

Depuis des décennies, de nombreuses structures, institutions et associations de coordination et de réflexion travaillent avec comme objectif de renforcer la coopération énergétique en Méditerranée. Mais celle-ci doit s’accompagner d’une politique audacieuse de partenariat industriel dans les secteurs de la construction et de la fabrication des biens d’équipement énergétiques, Dans la conception et la réalisation des projets, il faut veiller en permanence au renforcement des capacités industrielles, technologiques et scientifiques locales, si l’on ne veut pas que la réalisation de projets et l’accroissement des échanges se traduisent par une aggravation des inégalités Nord-Sud. Des programmes communs de formation doivent être mis en oeuvre dans tous les volets couverts par le domaine énergétique, soutenus par des programmes communs de recherche et développement, de promotion des capacités locales d’engineering, de fabrication, d’innovation.

L’auteur :

Abdelnour Keramane. Fondateur et directeur de la publication de la revue MedEnergie. Ancien directeur général de Sonelgaz et ancien ministre de l’Industrie et des Mines en Algérie.

Sommaire :

  • L’avenir énergétique
  • La demande en formation
  • L’état des lieux : France, Italie, Algérie, Égypte,
  • Libye, Maroc, Tunisie
  • Les recommandations
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page