La boucle électrique & le marché euro-méditerranéen de l’électricité

L’énergie est incontestablement le domaine dans lequel l’interdépendance des pays de la zone euro-méditerranéenne est la plus profonde et la plus stratégique.

Cette coopération s’est bâtie autour des approvisionnements pétroliers et gaziers dont la constance et la sécurité ont été assurées grâce à la construction d’infrastructures nombreuses et fiables.

Mais les ressources en hydrocarbures sont concentrées dans un nombre limité de pays (Algérie, Égypte, Libye).Aussi, on ne peut que se féliciter des nouvelles formes de coopération initiées, notamment dans le secteur des énergies renouvelables (solaire et éolien principalement), qui intéressent plus de pays du Sud de la Méditerranée et qui établissent des liens solidaires plus équilibrés.

Depuis près de deux décennies, les compagnies électriques du Bassin méditerranéen mettent en œuvre un gigantesque projet. Celui-ci consiste à relier tous les réseaux électriques de l’ensemble des pays autour de la Méditerranée, depuis le Maroc jusqu’à l’Espagne, en traversant sur des milliers de kilomètres le Maghreb, le Mashreq et la Turquie au Sud et à l’Est, la Grèce, l’Italie et la France au Nord.

L’objectif de cette construction inédite est la mise en place de marchés euro-méditerranéens de l’électricité et du gaz.

L’auteur :

Abdenour Keramane est directeur de la publication de la revue MedEnergie dont il est le fondateur. Il a été directeur général de Sonelgaz puis ministre de l’Industrie et des Mines en Algérie.

Sommaire :

  • Les avantages des interconnexions
  • Les électriciens européens, précurseurs de l’UE
  • La coopération électrique maghrébine, pionnière de l’Union du Maghreb arabe
  • Une énergie plus développée au Nord qu’au Sud
  • La boucle électrique méditerranéenne, facteur de développement
  • MedRing ou la construction d’un système interconnecté entre trois continents
  • Un marché euro-méditerranéen de l’énergie en 2015 ?
  • Les énergies renouvelables, un coup de fouet pour MedRing
  • Conclusion
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page