Faire la Méditerranée des territoires, des villes et des régions

Le patrimoine exceptionnel des territoires méditerranéens est mis à mal par plusieurs défis que la région ne parvient pas à maîtriser. Ils menacent son potentiel touristique et amoindrissent le rôle que doivent jouer les territoires dans le développement économique contemporain. Ces défis sont l’urbanisation rapide, une littoralisation excessive, la destabilisation d’un monde rural trop souvent enclavé, le réchauffement climatique, l’essor non durable de transports dominés par le routier, la concurrence touristique croissante dans le monde, une logistique internationale sous optimale qui parvient mal exploiter les avantages de la proximité, le manque d’animation locale dans des territoires bousculés par une modernisation qui se fait largement sans eux. La DATAR en France porte ce même diagnostic dans son projet euroméditerranéen.

Les territoires méditerranéens constituent donc, à la fois, un domaine transversal dans lequel se jouent les enjeux agricoles, urbains, ruraux, environnementaux, économiques et sociaux de la région; et un domaine de coopération potentielle sans équivalent dont le bénéfice économique de long terme pourrait être énorme.

Il faut promouvoir dans les pays de la région cette politique intégrée qu’est l’aménagement des territoires, mise en oeuvre par les autorités publiques mais associant la société civile (usagers) et les entreprises qui concourent au développement territorial ; qui sache mobiliser dans un sens durable et efficient la construction d’infrastructures, l’urbanisme, l’architecture, le développement rural, l’innovation et les clusters ; qui articule les échelles locale, urbaine, régionale et internationale. Il faut, notamment grâce à l’Assemblée Régionale et Locale Euro-Méditerranéenne (ARLEM), promouvoir la montée en puissance des acteurs locaux, le développement local et les «circuits courts». Il faut enfin promouvoir la culture de la prospective, de l’anticipation et de la programmation sur le long terme.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page