Faire de l’énergie la première politique euro-méditerranéenne commune

L’énergie est le domaine dans lequel l’interdépendance des pays euroméditerranéens est la plus stratégique: le tiers du gaz et le quart du pétrole consommés en Europe viennent d’Afrique du Nord, sans compter la part qui passe par la Turquie; 70% des exportations de pétrole et 90% des exportations de gaz de l’Afrique du Nord sont destinées à l’Europe.

Cette interdépendance nous engage sur le long terme: terme pluri-décennal des contrats gaziers pour financer les infrastructures liées, impératif de recours progressif à des énergies non carbonées, temps requis pour planifier une production solaire rentable ou pour produire au Sud une électricité nucléaire.

L’énergie est aussi le domaine dans lequel la coopération concrète a été la plus profonde, avec la décision d’aller vers des marchés euroméditerranéens de l’électricité et du gaz, la réalisation de la boucle électrique méditerranéenne, le lancement du Plan Solaire Méditerranéen. Mais pour le moment, les grands contrats commerciaux ne se sont pas prolongés d’accords industriels; la défiance reste grande entre pays producteurs et pays consommateurs, y compris entre pays du Sud ; on reste loin des ambitions affichées au début du processus de Barcelone.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page