Convergence : La Méditerranée s’engage dans un plus fort transfert de valeur ajoutée entre ses rives

L’étude Convergence se base sur près de deux cents entretiens avec des chefs d’entreprise du Nord, du Sud et de l’Est de la Méditerranée, des responsables d’agences de promotion des investissements et des experts du secteur privé possédant une forte expertise de l’économie en Méditerranée. Ces entretiens ont été enrichis par la prise en compte de documents portant sur les problématiques analysées.

L’objectif était d’examiner des situations de partenariats Nord-Sud pour comprendre les motivations et les attentes mais également les résultats et les évolutions de cette dynamique. L’échantillon d’entreprises interviewées ne se veut donc pas exhaustif ou représentatif de l’ensemble des transferts économiques transméditerranéens, ne serait-ce que parce qu’il n’intègre que des partenariats réussis et ne prend en compte qu’accidentellement les échecs.

Néanmoins, les analyses présentées portent sur la plupart des pays de la zone euro-méditerranéenne, tant récepteurs (Égypte, Jordanie,Maroc, Tunisie et Turquie) qu’émetteurs (Allemagne, Espagne, France et Italie), donnant ainsi une vision assez représentative de l’évolution des partenariats transméditerranéens d’entreprises.

Les auteurs :

Maurizio Cascioli , IPEMED.
Guillaume Mortelier, PROPARCO, AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT.

Sommaire :

  • INTRODUCTION
  • La régionalisation du monde et ses processus
  • Une lente évolution positive en Méditerranée
  • Une dynamique d’intégration en trois phases
  • Une logique d’intégration reposant sur des bases solides
  • CONCLUSION
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page